CraCra
c'est
le clown blanc.

mOmO
c'est l'Auguste.

Wéo c'est magnifique

dernier réglage du micro
juste avant d'entrer sur le plateau
émission en direct
la pression monte



Vendredi 17 avril, Yannick est invité au lancement de Wéo la télé Nord Pas de Calais pour présenter sa premiere chronique " le Maroilles". Tous les vendredi, Yannick testera en direct live les richesses gastronomiques du Nord. Rendez vous dans l'émission quotidienne "Grand' Place" présentée par Laurent Dereux entre 18h00 et 20h00 sur Wéo.

les femmes panthères

Yannick Hornez, chroniqueur Wéo


BIO

En piste. Yannick Hornez est l’Auguste d'un duo de clowns fédérateur et décalé. Il s'apprête à faire ses débuts à la télévision.

Il promène ses chaussures loufoques et son nez rouge dans toute la France depuis presque 20 ans « Il voulait retrouver les pitres de son enfance, le souvenir des numéros des Bario qu’il regardais à la télévision avec son grand-père Vaclav ».

Petit, il traine déjà dans les cuisines du restaurant de son père à Douai,
Qui l’initie au plaisir de bien manger et de bien boire .
« Je me souviens encore du Corton Clos du roi que Papa m’a fait gouter enfant »

Curieux du vin et de ceux qui le font ; il rentre, entre autre en 1989 au club d’œnologie Les vignes Léo à Hellemmes dont il devient rapidement l’organisateur et le programmateur des dégustations et conférences grâce à son précieux carnet d’adresse.
il défend en priorité les vins naturels, son amitié avec Stephane Derenoncourt marque profondément son approche du vin.

Son plaisir est de mélanger les différents univers de ses nombreuses passions

par exemmple, en 2008 il mixe trois univers : la bande dessinée, l'œnologie et la gastronomie. Yannick Hornez invite deux de ses copains, le grand maître de la BD François Schuiten et son scénariste Benoît Peeters, pour une soirée baptisée « Des bulles au pays des bulles ». Leur conférence dans la salle gothique de la mairie de Douai est suivie d'une dégustation de champagne- et d'un souper « aux frontières du possible »conçu par le chef douaisien Gonzague Coussement.

Un an plus tard, c'est le dessinateur complice François Boucq qui débarque à la librairie Brunet, pour dédicacer ses albums au son jazzy des Espadrilles à moustache et déguster quelques bonnes bouteilles de son ami Jo Pithon, vigneron dans le Val de Loire,

Ce sont tous ses rencontres : l’amitié de Pierre Etaix, la confiance de Marc Meurin, la profondeur d’Aubert de Villaine, la simplicité de David Larible, le sourire de Pierre Richard et de Buffo, la « classe » de Dany Boon, -« nez rouges de Momo le clown gourmand »- qui ont mené Yannick Hornez à Wéo.

LA CHRONIQUE ART DE VIVRE

Dans sa chronique, Yannick Hornez propose de valoriser les produits régionaux. Il viendra sur le plateau avec les produits qu’il pourra faire goûter aux invités et à l’animateur. Parfois, il conviera un producteur qui viendra parler de son savoir-faire. Exemple : les échalotes de Busnes. Souvent, en plus du produit, il donnera quelques ficelles pour le cuisiner. Yannick Hornez proposera également de découvrir les arts de la table en présentant ses produits dans des assiettes réalisées par des artistes ou dans des verres confectionnés par des maîtres-verriers… Lors de son tournage mensuel à l’extérieur, il s’invitera dans une cuisine : celle d’un grand chef de la région ou celle d’une mamie de Douai qui fait la meilleure « tarte à gros bords » à 100 km à la ronde. Avec Yannick Hornez, ce sera le plaisir avant tout.

David Larible et Gensi au theatre de Douai

pour tous ceux qui n'ont pas eu la chance d'être présents
un joli souvenir

video

Final et remerciements de David Larible à Douai

David Larible, Gensi,
Cracra, Momo,
et Bruno des Chicky's


video