CraCra
c'est
le clown blanc.

mOmO
c'est l'Auguste.

Momo et Cracra : des autodidactes reconnus par les grands clowns


| LES VISAGES DE L'ACTUALITÉ |

Avec le prestigieux SERGIO

vendredi 21.01.2011, 05:08 - La Voix du Nord

Yannick «Momo» Hornez (à gauche) est l'auguste du duo de gclowns qu'il compose avec Philippe «Cracra» Lenglet.

Momo et Cracra, c'est l'histoire des deux gosses qui sont rentrés un jour dans un magasin de friandises, et n'en sont plus jamais sortis. Et pour ce duo de clowns, cela fait vingt ans que ça dure.

PAR J-F. GUYBERT

douai@lavoixdunord.fr PHOTO ARCHIVES « LA VOIX »

« Le but ? C'était d'amener ici des artistes, ceux qu'on aimait quand on était petit. On aurait pu le faire ailleurs, on a choisi Douai », explique Yannick Hornez, alias Momo, tout en dégustant un verre d'excellent Bordeaux. Car l'homme est aussi un épicurien, un gourmand de la vie. Stature imposante, jovial à souhait, lui, l'auguste, est quelque part aux antipodes du très discret Philippe Lenglet (Cracra, le clown blanc). Mais ils sont totalement complémentaires, comme pouvaient l'être en leur temps Laurel et Hardy. Quand l'un épluche un oignon, c'est l'autre qui pleure ! Et cela fait deux décennies que ça dure.

Le premier était un enfant de Gayant, l'autre de Linselles. « On s'est connus à l'école normale. » Tout de suite, ils ont sympathisé. « Nous sommes très complices, et ça plaît ! Les gosses aiment bien notre côté enfant. » Ils auraient pu devenir instituteurs, mais se sont retrouvés éducateurs à l'école de Bateliers, où Philippe exerce toujours alors que Yannick est parti faire de la télé. Sur Weo, il assure des chroniques... gastronomiques !

Nés tous les deux en 1961, ils fêtent donc cette année leurs cinquante ans et assument leurs choix. « On n'a jamais eu une ambition démesurée. Le métier ? On l'a appris sur le tas, en faisant des galas. » Et Momo d'ajouter : « J'ai toujours voulu faire ça. Petit, je regardais les clowns avec mon grand-père. Et dans la cour de l'école, je faisais rire mes petits camarades. » Il en profite pour rendre hommage à ceux qui l'ont aidé, et notamment Serge Baquet, du duo Gin et Porto. « Ce sont eux qui m'ont mis le pied à l'étrier. » Momo parle aussi avec passion de ses rencontres. Avec David Larible, le clown des clowns, qui, pour ses 45 ans, lui a offert son nez rouge, mais encore avec Pierre Etaix, Buffo et tant d'autres. Également de sa passion pour la bande dessinée. Ce n'est donc pas un hasard si, une fois de plus, François Boucq leur a réalisé une affiche. Leur prochain défi ? « Inviter Popov ou Andrei Jigalov (deux géants russes du rire)et aussi Casimir, si on le retrouve ! » Car la vie c'est en fait, pour lui « accumuler des souvenirs heureux » avant de conclure modestement : « Je suis un clown régional, et j'en suis fier. Le jour où j'aurai le niveau d'un grand cirque, j'irai. » Et en attendant, place à la fête ! •

Momo et Cracra fêtent leurs 20 ans de scène avec leurs amis, ce soir et demain à 20 h 15 au théâtre municipal. Tarifs 28 et 20 E.

Réservations en appelant au 03 27 88 86 54.